Stérilisation du chien et du chat : est-ce toujours bien nécessaire ?

L’intérêt de la stérilisation chez le chien et chez le chat, ainsi que le timing idéal pour procéder à l’opération est un sujet qui fait régulièrement débat, y compris chez les vétérinaires. En effet, la stérilisation chirurgicale présente de nombreux avantages mais aussi pas mal d’inconvénients ! La question n’est donc pas si simple et il est important de bien connaître toutes les facettes du problème avant de prendre une décision concernant votre animal.

Aujourd’hui, je vais essayer de faire le point sur tout ce qui se dit à ce sujet, tant chez le chien que chez le chat, mâle ou femelle !

Chiot chaton

Les arguments “pour” la stérilisation

La stérilisation pour protéger de la surpopulation ?

Dans nos pays, cet aspect du problème ne concerne que les chats, mais beaucoup sous-estiment son importance. On estime qu’un couple de chats peut, en 5 ans, engendrer jusqu’à 5000 naissances ! Et malgré tous leurs efforts, les refuges, les associations et les très nombreuses familles d’accueil ne peuvent pas gérer l’afflux de chatons auquel ils sont soumis. Des milliers de chatons doivent donc être euthanasiés chaque année.

De façon assez logique, le nombre de naissances de chatons est directement proportionnel au nombre d’abandons. Les chats abandonnés non stérilisés se reproduisent donc librement, donnant ainsi plus de chatons dont une partie sera abandonnée, et ainsi de suite.

C’est d’ailleurs pour faire face à ce problème qu’il est maintenant obligatoire en Belgique de faire stériliser son chat avant ses 6 mois.

Chats - chatons

La stérilisation pour protéger des infections utérines ?

Que l’on enlève uniquement les ovaires ou l’utérus en entier, la stérilisation rend plus ou moins impossible toutes les maladies du système reproducteur (vaginites, kystes ovariens, hyperplasies vaginales, infections utérines, …). Ces maladies sont très fréquentes chez le chien et le chat, et bien souvent le traitement implique de stériliser votre animal !

Dans ce cas, pourquoi ne pas attendre de voir si ces maladies se déclarent, et éventuellement stériliser à ce moment là ?

Et bien notamment à cause des infections utérines (ou “pyomètre”, une maladie qui entraîne l’accumulation de pus dans l’utérus). Ces infections sont très fréquentes chez les femelles entières et souvent très sérieuses. Si l’animal n’est pas pris en charge rapidement, le pronostic peut rapidement s’assombrir. Et n’oublions pas que l’anesthésie en vue de stériliser un jeune animal en pleine forme est infiniment plus sûre que l’anesthésie d’urgence d’un chien plus âgé, en choc et souffrant d’un pyomètre !

La stérilisation pour protéger des cancers chez les femelles ?

Le principal type de tumeurs que l’on veut éviter lorsqu’on stérilise un animal, c’est les tumeurs mammaires (qui, chez l’humain, sont responsables du cancer du sein).  Ces tumeurs sont très fréquentes et représentent à elles seules plus de 40% des tumeurs des chiennes adultes non stérilisées ! Chez le chat, l’incidence est environ moitié moindre, mais elles sont par contre souvent beaucoup plus agressives (85% des tumeurs mammaires du chat sont malignes, contre environ 50% chez le chien).

Autant chez les chiens que chez les chats, certaines races sont particulièrement à risque. C’est notamment le cas des siamois et des chiennes de petites tailles type yorkshire, caniche ou teckel.

Si la stérilisation peut effectivement protéger contre ce type de tumeur, le timing est essentiel !

En effet, une stérilisation avant les premières chaleurs diminue le risque de 99.5% chez les chiens – 91% chez les chats !

Une stérilisation après les premières chaleurs, et avant les secondes diminue le risque de 92% chez les chiens – 86% chez les chats.

Après les deuxièmes chaleurs, ou sur un animal de plus de 2,5 ans, il n’y a par contre plus d’effet protecteur de la stérilisation !

Et qu’en est-il chez les mâles ?

Pour les mâles aussi, la stérilisation permet d’éviter la majorité des maladies liées aux organes sexuels.

D’abord, il est bien connu que la castration protège efficacement contre une maladie appelée “hyperplasie bénigne de la prostate” qui correspond à un “gonflement” de cet organe. Cette affection touche 100% des chiens de plus de 7 ans mais est heureusement bénigne (comme son nom l’indique). Le soucis est que ce gonflement rend la prostate plus sensible à d’autres problèmes (les prostatites par exemple), et peut causer de la constipation (car la prostate appuie alors sur le colon et gène le transit).

Ensuite, le fait d’enlever les testicules protège très efficacement (et très logiquement) contre toutes les affections testiculaires, et notamment les tumeurs (qui sont assez fréquentes chez les animaux entiers).

La stérilisation aurait un effet positif sur le comportement ?

Tout à fait ! Si votre chien ou votre chat a tendance à fuguer, à un peu trop marquer son territoire ou à se bagarrer avec les autres chiens/chats, la castration peut être une bonne solution.

Selon le comportement indésirable que l’on souhaite éliminer, les chances de succès oscillent entre 50 et 90% ! Chez les chats mâles, la stérilisation augmenterait également l’affection qu’ils portent aux humains Smile

chaton

Les arguments “contre” la stérilisation

Le risque anesthésique

Même s’il s’agit d’opérations très courantes et même si toutes les précautions sont prises pour que tout se passe au mieux, le risque lié à une anesthésie générale n’est jamais nul ! La question peut donc se poser quant à l’intérêt de faire courir un risque, aussi minime soit-il, à un animal en pleine forme.

Une des réponses à cet argument est que la majorité des maladies spécifiques aux animaux non stérilisés se traitent justement par la stérilisation. Et qu’il peut donc être plus prudent de réaliser cet opération quand l’animal est en pleine forme.

La stérilisation augmente-t-elle les risques d’incontinence urinaire ?

Malheureusement, oui ! Le mécanisme n’est pas encore très clair mais les chiffres sont sans appel : l’incidence de l’incontinence urinaire causée par la stérilisation toucherait entre 3% et 21% des chiennes. L’incontinence peut apparaître jusqu’à 10 ans après la stérilisation, ce qui rend le lien parfois difficile à faire. Les grands chiens (de plus de 20 kg) sont plus touchés que les petits, et la stérilisation précoce (avant 3 mois) augmente également un peu le risque. Dans tous les cas, la compétence du chirurgien n’est pas à remettre en cause !

Heureusement, ce genre de désagrément se traite le plus souvent très facilement.

La stérilisation prédispose-t-elle à l’obésité ?

Pour les chats, la situation est assez claire : les chats stérilisés ont plus de 3x plus de chance de devenir obèses que les autres. Il est donc important de faire attention et de ne plus laisser les croquettes “à volonté” si vous en aviez l’habitude. Souvenez-vous qu’il est plus simple d’éviter à son chat de prendre du poids que de lui en faire perdre !

chat obèse

Pour les chiens, la situation est un peu plus controversée et la question n’est pas encore complètement tranchée. A priori, les chiens stérilisés ne sont pas plus sujet à l’obésité s’ils ont été opérés avant 6 mois. A l’inverse, si la stérilisation a lieu après 6 mois, ils auraient tendance à plus facilement prendre du poids.

Dans tous les cas, l’obésité n’est jamais une fatalité, et si vous remarquez que votre animal, chien ou chat, a tendance à s’empâter un peu, n’hésitez pas à en parler à votre vétérinaire, il pourra vous aider à le remettre sur le droit chemin.

La stérilisation augmenterait le risque de développer certains cancers ?!

Et bien oui aussi ! Les chiens stérilisés sont effectivement plus à risque pour 3 types en particulier :

1) L’ostéosarcome

Les ostéosarcomes sont des cancers extrêmement agressifs des os.  Le pronostic associé à cette maladie est mauvais, ce qui signifie que les chances de survie sont très faibles (notamment parce que ces cancers métastasent très vite, et bien souvent avant que la maladie ne soit découverte). Heureusement, ces cancers sont relativement rares, excepté chez les grandes races qui sont largement sur-représentées (Berger allemand, Dogue allemand, Rottweiler, …).

La stérilisation multiplierait le risque par 2, et même un peu plus si elle a lieu avant un an.

2) Le carcinome transitionnel de la vessie

Le risque de développer ce cancer est jusqu’à 4x plus important chez les animaux stérilisés, mâles ou femelles.

Ce type de carcinome est relativement fréquent. C’est en réalité le cancer du tractus urinaire le plus souvent rencontré.

3) Le cancer de la prostate

Si nous avons vu plus haut que la stérilisation protégeait efficacement contre pas mal de problèmes liés à la prostate, le risque de cancer de cet organe semblerait par contre augmenté chez les animaux castrés. Ces cancers sont heureusement rares (voire très rares chez le chat).

La stérilisation des chiens interrompt-elle leur croissance ?

On entend très souvent dire qu’il est préférable, principalement pour les chiens de grandes races, d’attendre que la croissance soit complètement terminée avant d’opérer afin de ne pas l’interrompre. Cette rumeur a la vie dure, mais ce n’est qu’une rumeur ! En effet, la stérilisation, peu importe quand elle a lieu, ne limite jamais la croissance, ni chez les chats, ni chez les chiens, ni chez les mâles, ni chez les femelles ! Que du contraire, la stérilisation a plutôt tendance à retarder la fermeture des plaques de croissance et les animaux opérés peuvent donc être légèrement plus grands.

Et du coup, il faut stériliser ou pas ?

Alors au final, il est clairement établi que les animaux stérilisés vivent en moyenne plus longtemps ! Mais il est également connu que les propriétaires qui stérilisent leurs animaux ont tendance à suivre leurs animaux d’un peu plus près, à les vacciner un peu plus et à leur donner une alimentation de meilleure qualité. Le rôle spécifique de la stérilisation dans l’allongement de la durée de vie n’est donc pas facilement mesurable.

Malgré tout, de nombreux experts ont étudié la question et se sont mis d’accord !

La stérilisation des chats est toujours conseillée (mâles et femelles).

La balance bénéfice-risque penche également en faveur de la stérilisation pour les chiennes. Et il est conseillé d’opérer avant les premières chaleurs.

Pour les chiens mâles, par contre, la balance est plus équilibrée et aucune recommandation forte ne peut être émise, ni dans un sens, ni dans l’autre ! Chaque situation doit donc être évaluée individuellement, n’hésitez pas à en parler à votre vétérinaire !

 

J’espère que cet article vous aura appris des choses, et si c’est le cas, n’hésitez pas à le partager 😉 !

 

Sources :
Evaluating the benefits and risks of neutering dogs and cats –  Brennen McKenzie
Gonadectomy in Cats and Dogs: A Review of Risks and Benefit – IM Reichler

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.