La solution la plus efficace pour éviter le tartre chez votre chien

Vous le savez sans doute, les chiens, surtout les petites races, font rapidement du tartre. Et le tartre, non seulement ça donne une mauvaise haleine, mais ça provoque également toute une série de problèmes de santé. Pour éviter ça, il faut détartrer. Mais les détartrages, ça coûte cher, ça ne règle pas définitivement le problème et ça se fait sous anesthésie générale, ce qui n’est pas anodin. Il arrive donc un moment où le risque anesthésique ne vaudra plus la peine d’être pris et “tant pis pour les dents !”. Comment faire pour éviter d’en arriver là ?

chien dent

Comment se forme le tartre ?

A partir d’une dent totalement saine, voici, en résumé, comment le tartre se forme :

1) D’abord, une fine pellicule composée de protéines salivaires va s’y former.

2) Cette pellicule présentera des récepteurs particuliers qui vont permettre à quelques bactéries spécifiques d’y adhérer.

3) Ces premières bactéries vont à leur tour permettre l’adhérence de beaucoup d’autres bactéries moins spécifiques.

4) Toutes ces bactéries vont se multiplier et, comme la bouche n’est pas un milieu très accueillant, former une matrice de protection face au milieu extérieur. Cette couche forme la plaque dentaire.

5) Dans un second temps, la plaque dentaire va s’épaissir et se minéraliser grâce au calcium présent dans la salive pour devenir du tartre.

La minéralisation de la plaque dentaire est responsable de sa différence la plus importante par rapport au tartre, à savoir qu’elle peut être enlevée très facilement. Le tartre, par contre, ne peut être éliminé qu’avec un détartrage.

Les conséquences du tartre

Hormis l’aspect esthétique et le fait que votre chien risque d’avoir une haleine… “de chien”…, le tartre a aussi et surtout des conséquences pour sa santé.

Le tartre va, dans un premier temps, provoquer une inflammation de la gencive (gingivite), qui est douloureuse et peut rendre difficile la mastication d’aliments solides. Cette gingivite pourra ensuite évoluer en parodontite ou en carie. Si rien n’est fait, la combinaison de l’inflammation et du tartre qui s’insinue sous la gencive va provoquer progressivement le déchaussement de la dent, qui finira par tomber. C’est d’ailleurs notamment à cause du tartre sous-gingival qu’un détartrage efficace doit forcément se faire sous anesthésie générale, même sur les animaux les plus calmes. Gratter et sonder sous la gencive, ça fait mal !détartrage

Mais le tartre peut également avoir des conséquences beaucoup plus sérieuses, dans d’autres organes. L’inflammation de la gencive va provoquer un afflux de sang. Et comme le tartre est composé essentiellement de bactéries, certaines vont pouvoir passer dans le flux sanguin. Ces “emboles bactériens” peuvent se fixer n’importe où, mais un de leurs endroits préférés est le coeur, où ils peuvent provoquer une endocardite bactérienne (c’est-à-dire une inflammation d’une valvule cardiaque). Cette maladie est assez sérieuse et peut être mortelle sans prise en charge.

Et du coup, comment éviter d’en arriver là ?

La meilleure solution : brosser les dents de votre chien !

Malheureusement, il n’y a pas de secret : la seule solution qui permet d’éviter presqu’à coup sûr de devoir passer par le détartrage, c’est le brossage de dents. Mais brosser les dents de son chien, ce n’est pas toujours évident !

brossage dents chien

Est-ce vraiment toujours conseillé ?

Ce qui est sûr, c’est que ça ne fera jamais de mal ! Mais la difficulté potentielle de la tâche justifie, à mes yeux, que vous ne devriez réellement insister que dans deux cas de figure :

1) Si vous avez un chien de petite race. Les petits chiens (Yorkshire, Bichons, Jack Russel, Shih-Tzu, …) sont largement plus sujets aux problèmes dentaires que les autres. Et si vous avez déjà dû détartrer quelques fois votre animal, alors vous devriez encore insister un peu plus.

2) Si vous avez un jeune chien en période d’éducation. Quelle que soit sa race ou sa taille, apprendre à votre chien à se laisser brosser les dents est un excellent exercice dans le cadre de son éducation. Et étant donné que vous devriez de toute façon lui apprendre à se laisser ouvrir la gueule, en profiter pour brosser un peu ses dents ne sera pas beaucoup plus pénible pour lui, mais sera par contre très bénéfique.

En pratique

Au niveau de la fréquence, le plus souvent sera le mieux évidemment. Dans l’idéal, tous les jours ou un jour sur deux. En dessous d’une fois par semaine, l’effet protecteur n’est plus suffisant.

En ce qui concerne la brosse à dents, les nôtres peuvent très bien faire l’affaire mais il en existe des spécifiques, plus longues, pour les grands chiens. Il existe également des brosses à dents “doigtiers” qui peuvent grandement faciliter la procédure, surtout au début !

brosse à dents doigt

Le dentifrice n’est pas obligatoire mais peut également aider à faire accepter le brossage (car souvent aromatisé à la viande). Il ne faut par contre pas utiliser le nôtre, qui n’est pas fait pour être avalé (et son odeur mentholée risque de ne pas plaire).

Enfin, en ce qui concerne le brossage en lui-même, il vaut mieux commencer par les molaires, qui sont moins sensibles. Et pour éviter que votre animal ne mâchouille la brosse, je vous conseille de maintenir sa gueule fermée avec une main, et brosser avec l’autre. Pour le reste, il n’y a pas d’astuce !

Les autres solutions

Encore une fois, faire accepter le brossage de dents n’est pas toujours facile, voire pas toujours possible, surtout chez un animal un peu âgé ou un peu têtu. Si votre chien a des problèmes dentaires, vous devriez toujours privilégier cette solution mais pour les cas où ça n’est pas du tout possible, il en existe d’autres moins contraignantes, mais également moins efficaces.

Modifier l’alimentation

L’alimentation humide “collera” plus facilement aux dents et provoquera plus rapidement du tartre que les croquettes. Et dans les croquettes, certaines gammes sont étudiées spécifiquement pour retarder l’apparition du tartre, soit par leur composition, soit par leur structure. Si votre animal a tendance à rapidement s’entartrer, il peut être intéressant d’envisager de changer son alimentation. Votre vétérinaire saura vous renseigner.

Ajouter une solution “anti-plaque” à l’eau de boisson

Un autre angle d’attaque pour limiter la formation du tartre est d’ajouter un produit spécifique à l’eau de boisson de votre animal. Il en existe de très nombreux mais c’est celui-ci que je connais le mieux et recommande donc le plus souvent. Cette solution permet de ralentir la formation de la plaque dentaire.

Un autre avantage de ces produits, un peu hors sujet mais suffisamment appréciable pour être mentionné, est qu’il donne également une bonne haleine à vos animaux. Ca n’a sans doute l’air de rien mais si votre animal est du genre à manger les crottes des autres, ça peut être salutaire ! (Et si c’est le cas de votre animal, vous pouvez en apprendre davantage sur la coprophagie en cliquant ici).

Les bâtonnets à mâcher

Ici aussi, il en existe de nombreuses sortes mais les plus connus sont les Dentastix. Ces bâtonnets, tant par leur texture que par leur composition, vont aider à retarder l’apparition du tartre. Leur effet, bien qu’intéressant, ne permet cependant pas de remplacer complétement le brossage. Attention également qu’il s’agit de friandises qui doivent être prises en compte dans la ration de vos animaux, surtout s’ils sont sujets au surpoids (comment savoir si mon animal est en surpoids ?).

Et voilà qui termine ce rapide tour d’horizon des solutions les plus efficaces pour que votre animal garde des dents propres ! Si cet article vous a plu, merci de le partager 🙂

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.