La pilule contraceptive pour chats : pour ou contre ?

Il y a quelques semaines, je vous ai présenté les avantages et les inconvénients de la stérilisation pour les chiens et les chats. La conclusion de cet article (attention, spoiler !) est que la stérilisation a un effet protecteur sur la santé, particulièrement chez les femelles. Je n’avais par contre pas abordé les alternatives à la stérilisation “chirurgicale” (c’est-à-dire les implants et la pilule). C’est donc pour partiellement combler ce manque qu’aujourd’hui, je vais vous parler un peu de la pilule contraceptive pour les chats !

Chats

Pourquoi donner la pilule à son chat ?

Si vous n’avez jamais eu le plaisir d’avoir un chat femelle à la maison durant ses chaleurs, vous vous demandez peut-être pourquoi certaines personnes pourraient avoir envie d’utiliser la pilule. Afin d’éclairer votre lanterne et avant d’entrer dans le vif du sujet, voici donc quelques mots sur le fonctionnement du cycle de la chatte.

Le cycle sexuel du chat

Ce qu’il est important de savoir à ce sujet est que la chatte a une activité sexuelle saisonnière et que l’ovulation est provoquée. Qu’est-ce que ça implique ?

Le fait que l’activité sexuelle soit saisonnière signifie que le chat a classiquement une période de l’année de repos, et une période durant laquelle les chaleurs s’enchaînent. Ces périodes sont liées à la luminosité. Dans la nature (et dans l’hémisphère nord), la période des chaleurs s’étend généralement de février-mars à août-septembre. Pour les chattes vivant à l’intérieur exclusivement, la différence de luminosité peut ne pas être perceptible et les chaleurs peuvent donc avoir lieu un peu n’importe quand.

L’autre différence majeure du cycle du chat est que les ovulations doivent être provoquées par une stimulation vaginale. Etant donné que c’est l’ovulation qui met fin aux chaleurs, ça signifie que sans stimulation vaginale, les chaleurs ne s’arrêtent pas ! Ou plus précisément, durant la période d’activité sexuelle, les chaleurs ne seront interrompues que par de courtes période de “repos”.

Il est à noter qu’il n’y a pas besoin que l’ovulation soit fécondante pour interrompre les chaleurs, on parle alors de “pseudo-gestation”. Dans les deux cas, après la gestation ou pseudo-gestation, le cycle des chaleurs reprend son cours jusqu’à la fin de la période d’activité sexuelle.

Vu qu’un petit schéma vaut mieux qu’un long discours, en voici un qui résume le tout : Cycle sexuel chat

Les chaleurs chez la chatte

Comme dit plus haut, les chaleurs chez la chatte vont durer environ 6 mois par an, mais comment se manifestent-elles exactement ? Est-ce vraiment si terrible que ça ?

Et bien ça dépend !

Les principales manifestations sont :

  • des miaulements très spécifiques, qui ont une tonalité plus grave que les miaulements habituels de votre chat. Ceux-ci sont également beaucoup plus longs et surtout très fréquents ;
  • des marquages urinaires ;
  • de l’agitation et une éventuelle perte d’appétit ;
  • un comportement un peu particulier qu’on appelle la “lordose” et qui permet la copulation. Cette position est assez spécifique : la chatte s’allonge sur le ventre, lève son arrière-train et dévie sa queue sur le côté ;
  • (généralement, il n’y a pas de saignements lors des chaleurs chez la chatte).
lordose chat
Comportement de lordose chez un chat (celui du bas). Durant les chaleurs, les chattes se mettent également dans cette position en l’absence de copulation.

Un chat n’est pas l’autre et l’intensité de ces différentes manifestations peut très fortement varier. Du coup, pour les plus chanceux, la période des chaleurs peut passer inaperçue. Et pour les autres, ça peut vite devenir assez compliqué à supporter … D’autant plus que, chez le chat, il n’y a pas de ménopause !

La pilule pour chat

Si votre chatte est plutôt du genre “compliquée à supporter” pendant ses chaleurs, vous pourriez rapidement avoir envie de trouver une solution pour calmer un peu ses ardeurs. La solution classique serait de la stériliser chirurgicalement mais cette solution peut vous paraître un peu “radicale”, d’autant que vous vous dites peut-être que vous pourriez lui faire faire une portée d’ici quelques années. Du coup, vous cherchez une alternative et c’est souvent là que vous entendez parler de la pilule !

Comment ça marche ?

La pilule pour chat est un petit comprimé de progestagènes qui peut soit prévenir, soit interrompre les chaleurs. L’utilisation de la pilule uniquement dans ce deuxième cas n’a pas grand intérêt étant donné que le cycle sexuel du chat est relativement court. Les chaleurs suivantes ne tarderont donc pas à revenir.

Du coup, le plus souvent, on l’utilisera plutôt en prévention, à raison d’un comprimé tous les 15 jours (selon la molécule utilisée), pendant toute la période d’activité sexuelle.

Les avantages de la pilule ?

Le principal avantage est, bien sûr, que la pilule peut effectivement prévenir ou interrompre les chaleurs ! Ce qui permet d’éviter d’une part les désagréments liés à leur manifestation et d’autres part, les gestations non désirées.

Ensuite, comme déjà mentionné un peu plus haut, la stérilisation est temporaire. Ce qui permet de laisser ouverte la possibilité d’avoir une petite portée un peu plus tard.

Enfin, la pilule peut avoir une image assez “sécurisante” de par le fait qu’elle évite le risque chirurgical. Et en plus, le coût d’une boite de pilule est largement inférieur à celui de l’opération !

Les inconvénients de la pilule ?

Les inconvénients non médicaux

Malheureusement, les avantages listés ci-dessus n’en sont qu’aux yeux des propriétaires mal informés. L’effet est bien réel en ce qui concerne l’interruption des chaleurs MAIS :

  • L’efficacité de l’action “contraceptive” à proprement parler est loin d’être garantie et est fortement liée à la régularité du traitement.
  • A moins d’être une éleveuse “professionnelle”, vous ne devriez pas faire faire une portée à votre chatte. Non seulement, c’est maintenant légalement interdit (en Belgique) à moins d’obtenir un agrément (cette interdiction se justifie par le très grand nombre de chatons qui ne trouvent pas de famille et sont euthanasiés chaque année). Mais même si l’objectif est de contrôler les chaleurs, sachez qu’une utilisation prolongée de la pilule peut entraîner une stérilité irréversible. Donc même pour les chattes de race ou de concours, cet argument n’est pas bon.
  • Le risque lié à la chirurgie est beaucoup moins important que le risque de développer d’autres maladies à cause de la pilule !
  • L’argument du coût n’est pas non plus valable car donner la pilule à son chat durant toute sa vie reviendra bien plus cher qu’une unique intervention. Sans même parler des coûts liés au traitement des maladies induites par la pilule.

Les inconvénients médicaux

Le principal est que la pilule augmente énormément le risque de pyomètre (infection purulente de l’utérus, potentiellement mortelle), de tumeurs utérines et de tumeurs mammaires. Le traitement de toutes ces maladies est chirurgical. Donner la pilule à un chat pour lui éviter une chirurgie, c’est donc aussi un mauvais calcul !

En ce qui concerne les maladies qui ne sont pas directement ou pas forcément chirurgicale, la pilule augmente également les risques d’hypertrophies utérines, d’hypertrophies mammaires, de diabète et peut également entraîner des troubles du comportement (apathie ou agressivité).

Tous ces risques augmentent, bien sûr, avec la durée du traitement mais sont déjà présents après une seule administration, quel que soit l’âge de l’animal.

Et du coup, qu’est-ce qu’il faut faire ?

Comme vous l’avez sans doute compris, il n’existe, selon moi, aucune bonne raison de donner la pilule à son chat dans le cadre du contrôle des chaleurs ! Il n’en est pas moins vrai que certaines chattes peuvent être réellement insupportables pendant la période des chaleurs, qui peut tout de même être assez longue. Alors qu’est-ce qu’on peut faire ?

Pour les chattes qui ne sont pas spécifiquement destinées à la reproduction, c’est facile, il faut les stériliser (si possible, avant les premières chaleurs). C’est mieux pour elle, c’est mieux pour votre portefeuille et c’est mieux pour vous ! Et le plus souvent, le stress ne dure qu’une journée : vous la déposez le matin et la récupérez le soir.

Pour les chattes de reproduction, soit vous prenez votre mal en patience et subissez ses miaulements jusqu’à la fin de sa carrière. Soit vous vous trouvez un vétérinaire sympa et compétent en reproduction qui pourra éventuellement vous montrer la fameuse “technique du coton-tige”. Celle-ci consiste à stimuler le vagin pour induire l’ovulation et ainsi mettre temporairement fin aux chaleurs. Pour éviter le risque de blessure, je vous déconseille cependant de l’improviser !

Et nous voilà au bout de ce que j’avais à dire concernant la pilule chez le chat. J’espère avoir réussi à vous convaincre de l’éviter Winking smile Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager !
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.