Je suis enceinte, dois-je me débarrasser de mon chat ?

Lorsqu’une femme tombe enceinte, elle se trouve confrontée à de nombreux “nouveaux dangers”. Du jour au lendemain, elle doit faire attention à tout ce qu’elle mange, éviter le sucre, éviter l’alcool, arrêter de fumer, se méfier de tous les médicaments et… se débarrasser de son chat ?! Du moins, c’est ce que certains disent car les chats transmettent la toxoplasmose ! Voyons d’un peu plus près ce qu’il en est vraiment !

chaton abandonné

Tout d’abord, qu’est-ce que la toxoplasmose ?

La toxoplasmose est une maladie causée par un parasite : le toxoplasme (Toxoplasma gondii, plus précisément). Ce minuscule parasite, invisible à l’œil nu, est assez fréquent et la maladie qu’il provoque passe très souvent inaperçu. Si l’on en parle tant, c’est à cause des graves conséquences qu’elle peut avoir sur un fœtus en développement. Pour apprendre à s’en protéger efficacement, voyons d’abord comment fonctionne son cycle.

Le cycle du toxoplasme

Pour décrire les cycles des parasites, il faut souvent différencier les hôtes “définitifs” et les hôtes “intermédiaires”. Les premiers sont les seuls chez qui le parasite pourra se reproduire. Chez les seconds, le parasite pourra se développer et provoquer des maladies, mais ne se reproduira pas.

Pour les toxoplasmes, l’hôte définitif est le chat. C’est donc par eux que la maladie se propage et c’est bien sûr de là que vient la “peur” des chats pour les femmes enceintes. Les hôtes intermédiaires, par contre, peuvent être n’importe quel animal à sang chaud (y compris le bœuf, le porc et l’homme bien sûr).

Plus précisément, comment ça fonctionne ?

Des œufs de toxoplasmes sont présents dans les selles des chats infectés. Quelques jours après avoir été émises, ces selles deviendront infectantes et les œufs contamineront l’environnement proche. N’importe quel animal (poule, souris, vache, …) se baladant dans les parages, pourrait donc ingérer ces œufs et se contaminer à son tour. Dans son système digestif, les œufs de toxoplasme vont éclore et les “larves” vont alors migrer vers les muscles ou elles vont former des petits kystes. Ces kystes resteront au chaud jusqu’à ce que leur hôte se fasse éventuellement manger (par un homme ou un chat par exemple). S’il s’agit d’un homme, il développera la maladie. S’il s’agit d’un chat, il la développera aussi mais permettra en plus aux toxoplasmes adultes de se reproduire et de créer de nouveaux œufs. Ceux-ci partiront dans ses selles pendant quelques jours jusqu’à ce que son système immunitaire s’active et interrompe la propagation.

Toxoplasmosis_LifeCycle(French_version)
Source : https://www.cdc.gov/

 

Le rôle du système immunitaire

Le système immunitaire, tant chez l’homme que chez le chat, est très efficace contre la toxoplasmose. Il lui faut juste un peu de temps pour réagir ! Pour être plus précis, il est très efficace pour empêcher la circulation du parasite dans notre organisme, mais pas assez efficace pour détruire les kystes. Ce qui veut dire que :

Si vous avez déjà eu la toxoplasmose, ce qui est vérifié en début de grossesse, vous ne pouvez plus l’attraper et il n’y a donc aucun risque pour votre bébé. Toutes les précautions dont je vais parler plus bas ne vous concerneront donc pas et vous pourrez être un peu plus sereines que les autres sur certains points. (Mais vous pouvez quand même continuer à lire, par curiosité Winking smile)

– Idem pour les chats ! Un chat qui a déjà eu la toxoplasmose ne pourra plus développer la maladie et ses selles ne seront plus contaminantes. La majorité des chats développeront la maladie durant leur vie mais chacun excrétera les parasites que pendant une courte période. Donc si votre chat ne sort pas (et ne chasse pas) depuis quelques temps, alors il n’est pas “à risque”. Sauf, bien sûr, si vous lui donnez de la viande crue ! Si vous avez opté pour un régime type “BARF” pour votre chat, alors même s’il ne sort pas, il pourrait attraper la toxoplasmose. Si vous êtes dans ce cas de figure, je vous recommanderai de passer aux croquettes, par précaution, ne fût-ce que le temps de votre grossesse.

– Le risque de propager la maladie est plus élevé pour un chaton. D’abord parce que son système immunitaire est moins efficace. Et ensuite, logiquement, parce qu’il a moins de chance d’être immunisé par un contact antérieur avec le parasite.

La toxoplasmose chez l’homme

L’homme peut donc se contaminer de trois différentes façons :

En mangeant de la viande pas assez cuite et qui contiendrait des kystes. Ces kystes ne résistent pas à la chaleur donc une viande contaminée mais bien cuite ne posera donc pas de problème.

– En mangeant des crottes de chat. Ou plutôt des aliments contaminés par des crottes de chat. Par exemple, des fruits ou légumes frais (et mal lavés). Ou en mangeant n’importe quoi après avoir jardiné ou changé la litière de votre chat sans vous être correctement lavé les mains.

– Et surtout, par contamination transplacentaire de la mère au fœtus.

Quels sont les risques pour l’homme ?

Dans la très grande majorité des cas, la toxoplasmose sera relativement bénigne pour l’homme. Elle passera complètement inaperçue 80% des cas, et pour les 20 autres pourcents, elle provoquera de la fièvre et de la fatigue, ce qui est plus gênant mais n’est pas non plus catastrophique.

Et quels sont les risques pour bébé ?

Vous l’aurez compris, si on parle tant de la toxoplasmose, ce n’est pas pour ses effets sur l’homme ou la femme adulte en bonne santé mais plutôt pour ses conséquences lorsqu’elle atteint un fœtus. Comme dit plus haut, si une femme développe la toxoplasmose pendant sa grossesse, elle peut la transmettre à son enfant. Plus celui-ci est jeune, plus les conséquences seront importantes. Ces conséquences peuvent être :

fausse couche ;

– enfant mort-né ;

– maladie mentale, perte de la vision, crises d’épilepsie, …

Bref, c’est vraiment sérieux et il FAUT faire attention !

Récapitulons : quelles précautions faut-il prendre ?

Maintenant que vous savez tout sur la toxoplasmose, voici un petit rappel des points clés et des précautions à prendre pour éviter tout risque.

Quelques règles d’hygiène à adopter :

Même si les chats jouent effectivement un rôle essentiel dans la propagation de la maladie, le risque que vous attrapiez la toxoplasmose directement via votre chat est extrêmement faible. Les deux principales sources de contamination seront plutôt l’alimentation et l’environnement. Donc :

Cuisez toujours bien à cœur votre viande ! Des kystes peuvent être présents dans la viande de n’importe quelle espèce. Heureusement ils ne résistent pas aux températures élevées. Les viandes crues, bleues ou saignantes sont donc interdites.

Lavez et/ou épluchez toujours très soigneusement vos fruits et légumes (ou cuisez-les).

Lavez soigneusement tous vos ustensiles de cuisine après les avoir utilisés sur des fruits, des légumes ou de la viande crue.

Portez des gants lorsque vous jardinez et lavez-vous bien les mains après.

– Et plus généralement, lavez-vous systématiquement les mains avant chaque repas.

Et en ce qui concerne votre chat :

Même s’il est très peu probable d’attraper la toxoplasmose par son propre chat, au vu de la gravité des conséquences potentielles pour votre enfant, mieux vaut tout de même prendre quelques précautions :

– Si possible, ne nettoyez pas vous-même la litière de votre chat. Si personne ne peut le faire pour vous, mettez des gants et lavez-vous soigneusement les mains après (de l’eau et du savon suffisent).

Nettoyez (ou faites nettoyer) la litière tous les jours. Les œufs de toxoplasmes ne sont pas directement matures. Il leur faut entre 1 et 5 jours à l’intérieur de selles fraîches pour devenir contaminants.

Evitez de nourrir vos chats avec de la viande crue. Préférez plutôt les croquettes ou la pâtée.

Evitez d’adopter un nouveau chat, particulièrement un chaton, durant votre grossesse.

– Les œufs ne sont excrétés QUE via les selles. Et la contamination se fait exclusivement via l’ingestion d’œufs ou de kystes. Il n’est donc pas possible de se faire contaminer en se faisant mordre, griffer ou lécher par un chat.

En conclusion

En bref, ne vous débarrassez pas de vos chats !! Si vous appliquez ces quelques précautions, tout se passera bien Smile.

J’espère vous avoir un peu éclairé sur le sujet, si c’est le cas, n’hésitez pas à partager cet article autour de vous !

chat

Sources :

– Communiqué de presse de l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments (AFSSA) : https://www.anses.fr/fr/system/files/PRES2006CP007.pdf

– Center for Diseases Control and Prevention : https://www.cdc.gov/parasites/toxoplasmosis/

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.