Comment savoir si mon animal est en surpoids ?

Il vous est peut-être déjà arrivé d’aller voir votre vétérinaire et que celui-ci vous annonce, sans retenue, que votre chat ou votre chien est trop gros. A moins que ça ne soit flagrant, il se peut également que vous n’ayez pas été tout à fait d’accord car, après tout, votre animal a toujours été comme ça, il est plus grand que la moyenne, c’est sa morphologie ! Alors, d’accord, votre vétérinaire voit passer un grand nombre d’animaux mais a t-il forcément raison pour autant ? Existerait-il un moyen d’objectiver si votre chien ou votre chat mériterait d’être mis au régime ?

 

L’Indice de Condition Corporelle

Et bien oui, il existe bien un “outil” permettant d’objectiver l’état d’embonpoint de votre compagnon. Cet outil s’appelle l’“Indice de Condition Corporelle” (on utilise plus souvent le terme anglais, à savoir “Body Condition Score”, ou BCS).

Que ça soit pour les chats ou pour les chiens, ça fonctionne de la même manière : en examinant certaines parties spécifiques de l’anatomie de votre animal, vous lui attribuez une note de 1 à 9. Un score de 1 correspond à un animal beaucoup trop maigre. Un score de 9 sera attribué à un animal obèse. Un animal avec un embonpoint idéal aura un score de 4 ou 5.

Dans un premier temps, il ne sera pas forcément utile de déterminer si votre chat est plutôt à 6 ou à 7. Le plus souvent, ce qu’on veut vraiment savoir c’est si un animal donné est trop maigre, juste bien ou trop gros. Nous parlerons de l’intérêt de déterminer une note précise un peu plus bas, mais d’ici là, attrapez votre chien ou votre chat, et voyons ensemble comment ça fonctionne !

Faites le test !

Les côtes

Si vous voyez les côtes, c’est facile, votre animal est trop maigre !

Pour un animal avec un score corporel idéal, elles ne sont pas visibles mais vous devez pouvoir les compter en passant doucement vos mains sur les côtés de la poitrine, presque sans appuyer.

Si vous ne parvenez pas à compter les côtes ou s’il vous faut exercer une pression importante pour y arriver, c’est un signe que votre chien ou votre chat est au-dessus de son poids de forme. Plus la palpation est difficile, plus le surpoids est important.

Ce signe est très fiable et fonctionne aussi bien pour les chiens que pour les chats, tant à poils longs qu’à poils courts (contrairement aux autres signes, plus visuels et donc plus difficilement interprétables chez les animaux à poils longs).

La taille

Vu du dessus, la taille doit être visible. C’est-à-dire que vous devez pouvoir déterminer ou s’arrêtent les côtes sans avoir besoin de palper. Si ce n’est pas le cas, votre animal est en surpoids. A l’inverse, une taille trop fortement marquée est un signe de maigreur.

Vu de côté, chez le chien, vous devez voir l’abdomen “remonter” derrière les côtes. Ce creux peut également être visible en cas de léger surpoids (BCS de 6). Ne pas le voir est donc associé à un surpoids important. Ce signe est moins utilisé chez le chat car le creux abdominal peut être absent même avec un score corporel idéal.

L’épine dorsale

L’épine dorsale, qui correspond à la partie supérieure des vertèbres, ne doit pas être visible. Si elle l’est, l’animal est trop maigre. Si elle a complètement disparu et que le dos est “plat”, l’animal est en surpoids. L’idéal se situe donc entre les deux : vu de face (ou de derrière), le dos doit être arrondi, sans que le sommet des vertèbres ne soit saillant.

épine dorsale - ok

epine dorsale

Les dépôts de graisse

Sans grande surprise, lorsque vous commencez à trouver des dépôts de graisse, vous pouvez raisonnablement considérer que votre animal est en surpoids. Mais ces dépôts n’apparaîtront pas dans le même ordre chez le chien et chez le chat.

Chez le chien, la graisse va dans un premier temps se répartir plus ou moins uniformément, et notamment au niveau des côtes que vous sentirez donc un peu moins facilement (“un peu trop gros” – BCS de 6). Ensuite, des dépôts graisseux vont se former au niveau des vertèbres lombaires et à la base de la queue (“trop gros” – BCS de 7), au niveau de l’abdomen (“beaucoup trop gros” – BCS de 8) et enfin sur la colonne vertébrale, le cou et les membres (“vraiment beaucoup trop gros !!” – BCS de 9).

Le chat, quant à lui, présentera très rapidement des dépôts graisseux au niveau de l’abdomen (“un peu trop gros” – BCS de 6), qui n’apparaîtront au niveau lombaire que bien plus tard (“beaucoup trop gros” – BCS de 8).

dépot graisseux

 

Pour plus d’informations au sujet du BCS ou si vous voulez affiner le score que vous attribuez à votre animal, n’hésitez pas à consulter les recommandations de la WSAVA (World Small Animal Veterinary Association).

Comment interpréter les résultats ?

Si votre animal n’a pas rempli correctement tous les critères ci-dessus, il se pourrait bien qu’il soit légèrement au-dessus de son poids de forme.

Mais du coup, c’est quoi son “poids de forme” ?

Et bien c’est ici qu’il va être intéressant de déterminer plus précisément le score de votre animal ! En fait, avec l’échelle du BCS à 9 niveaux, chaque “point” supérieur à 5 correspond à un surpoids de 10%. Donc par exemple, si votre chien pèse 10kg et que vous estimez son BCS à 7, vous pouvez estimer son poids optimal à 10kg – (2×10%) = 8kg. C’est ce calcul que fait votre vétérinaire lorsqu’il vous annonce que votre chien ou votre chat devrait peser autant, ou perdre autant.

Et le surpoids, c’est si mauvais que ça ?

Oui ! Le sujet avait déjà été un peu abordé dans un précédent article sur l’alimentation du chat, mais ça concerne également les chiens et ça ne fait probablement pas de mal de se répéter un peu Winking smile.

Le surpoids chez les animaux est le facteur qui est responsable du plus grand nombre de problèmes de santé (diabète, arthrose, cancers, perte de vitalité, problèmes cardiaques, …). Le risque de développer ces différentes maladies augmente très rapidement, même avec seulement un “léger surpoids” (BCS de 6). Ensuite, plus le surpoids est important, plus les risques augmentent encore.

Par chance, le contrôle du poids de votre animal est également un des facteurs sur lequel vous pouvez avoir le plus d’impact ! Certaines maladies peuvent réduire l’efficacité d’un régime ou augmenter l’appétit de votre animal, mais dans la très grande majorité des cas, l’embonpoint de votre animal dépend uniquement de ce que vous lui donnerez à manger (qualité et quantité de nourriture et d’à-côtés) !

Du coup, si votre compagnon poilu a quelques kilos de trop, aidez-le à les perdre. Il n’en sera que plus heureux !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 réponses sur “Comment savoir si mon animal est en surpoids ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.